Les dangers et précautions de l’acide chlorhydrique

L’acide chlorhydrique élimine la rouille, dégèle les allées, désinfecte l’eau de la piscine, permet de réguler le niveau du PH… Ce produit est cependant dangereux pour la santé. Pour l’utiliser, il faut alors prendre ses précautions. Quelles sont-elles ? Comment se protéger quand on se sert du chlorure d’hydrogène ?  

Déboucher une canalisation avec l’acide chlorhydrique : comment procéder ? 

Une personne qui souhaite déboucher une canalisation avec l’acide chlorhydrique doit porter ses gants. Après cette étape, celle-ci peut verser un verre de cette matière dans la conduite obstruée. Il faut par la suite attendre 24 heures au moins (durée pendant laquelle le produit agit) et rincer la canalisation avec de l’eau chaude. 

A découvrir également : Couvreur à paris : un professionnel pour réaliser des interventions urgentes

Comme vous pouvez le découvrir sur plusieurs sites web à l’image de https://www.lovimo.fr/comment-deboucher-canalisations-acide-chlorhydrique/, ce processus est simple, mais dangereux. Dans la mesure du possible, servez-vous plutôt des substances comme le vinaigre blanc ou l’acide caustique pour éliminer tous les bouchons présents dans vos tuyaux à traiter. À défaut, faites appel à un plombier compétent, qualifié et expérimenté pour accomplir cette tâche. 

Les dangers liés à l’utilisation de l’acide chlorhydrique 

Une exposition brève aux aérosols d’acide chlorhydrique entraîne des irritations oculaires. Vous pouvez donc souffrir de conjonctivite, d’une baisse d’acuité visuelle, de cécité, de larmoiement… Les problèmes respiratoires comme la toux, la dyspnée ou l’œdème pulmonaire découlent aussi d’un contact avec le chlorure d’hydrogène. 

A lire aussi : Comment décider quel aspirateur filaire acheter pour 2024 ?

Ce produit peut être également à l’origine de l’apparition des lésions caustiques sévères. L’ingestion d’une solution d’acide chlorhydrique provoque des douleurs buccales, des vomissements qui peuvent être sanglants ou des insuffisances rénales. Cette substance a une action corrosive sur les métaux en présence de l’eau. Son utilisation peut donc entraîner un incendie ou une explosion. 

D’autres études montrent qu’une exposition prolongée au chlorure d’hydrogène peut causer des irritations des gencives et des érosions dentaires. Elle est aussi à l’origine de certaines maladies de la peau, des saignements du nez, des ulcérations nasales, des bronchites chroniques… 

Les précautions pour utiliser l’acide chlorhydrique 

Pour se servir de l’acide chlorhydrique, il faut idéalement porter un masque, une combinaison de protection, des lunettes et des gants. Vous ne devez pas conserver cette substance à proximité des métaux ou des matières inflammables. Cette restriction est aussi valable pour les oxydants et les bases. 

Les services de santé conseillent de manipuler le chlorure d’hydrogène en vase clos ou sous une hotte aspirante. Il est indispensable de toujours lire l’étiquette de chaque produit qui contient l’acide chlorhydrique avant son emploi. Les recommandations du client sont en effet essentielles pour éviter tout dommage. 

En entreprise, les Managers doivent former leurs collaborateurs à l’usage de cette substance. Cet apprentissage doit se dérouler dans un environnement protégé et contrôlé par des professionnels du milieu. Il est donc souhaitable de confier cette tâche à un laboratoire qui maîtrise tous les codes liés à l’emploi du chlorure d’hydrogène.

Copyright 2024. Tous Droits Réservés